• Plume d'étoiles

Basculement

La planète bouge et avec elle le reste des astres autour, ou devrais je plutôt dire la planète et les astres bougent ensemble dans un mouvement idéal à chacun. Ce faisant elle a (pour nous) changer d’ère. En effet, auparavant dans l'ère du poisson (la croix des mutables en astrologie) elle est désormais passée à la croix des Fixes en entrant dans l'ère du verseau.

Cela apporte plusieurs changements plus ou moins visibles. Le premier facile à noter est celui-ci : notre monde tel qu'il est perçu par nous-mêmes fonctionne sur un système à la fois dual et en poupée russe. Donc ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et ce qui est à droite est comme ce qui est à gauche. Le meilleur exemple de cela est notre corps humain. Il faut connecter le bas au haut et la droite et la gauche pour être en forme et avancer.

Pendant l'ère du poisson tout était beaucoup plus fixe, solide, difficile à manœuvrer/changer /bouger. Pourquoi? Peut-être tout simplement car ce signe étant placé sur la croix des mutables met en exergue l'instabilité des choses/concepts qui ne bougent jamais.

Nos croyances immobiles, nos idées reçues, nos valeurs inchangées, tout ça est resté bien ancré des années durant. Toutefois, dés l'entrée dans l'ère suivante, un vent de changement s'est fait sentir. Quelques uns se sont plaint du fait qu'ils leur était désormais impossible de prévoir l'avenir, que tout changeait à une vitesse folle, que ce n'était 'plus comme avant', et qu'à force il n'allait pas être possible de reconnaître le monde qui partait bien trop vite dans une direction inconnue. Et pour cause! Le verseau est sur la croix des Fixes, par opposition et complémentarité il met en exergue ce qui doit être compris, perçue et digéré, mais pour cela il instaure le mouvement infini. Et oui comme le dit bouddha : la seule constance dans ce monde est le mouvement lui-même. Alors aujourd’hui à l'aube de cette nouvelle ère dont nous sommes entrées dans la deuxième dizaine, il est peut-être bon de se laisser porter par ce mouvement sans trop faire de vague, se laisser gagner par cette danse sans essayer de virevolter à tout bout de champ.

L'autre indice semé par dame Nature est celui-ci, chaque signe a "en face" de lui un signe que l'on appelle opposé complémentaire. Si le verseau s'apparente à une tempête de changement,le lion, qui lui est opposé, est le symbole du cœur, donc du centre de nos corps incarné.

Ne peut-on y voir comme un appel au centrage? Et ainsi une réponse à nos questions effrénées? Si l'on revient en soi, en notre cœur, en notre deux-meurs, alors on se retrouve dans l’œil du cyclone là où le vent ne souffle plus, là où nous sommes à l'abri des dégâts. Dans son cœur on y trouve toutes les vertus dont on a besoin pour continuer notre expérience dans les meilleures conditions. Le chemin est alors clair, sans embûche et facile à discerner. On pourrait presque dire que "les dieux sont avec nous" ;)


14 vues
91983929_240540573736950_581290038441856
  • Instagram

©2019 par Emilie Marson. Créé avec Wix.com